Quand faut-il changer la résistance de sa cigarette électronique ?

Publié le : 03 décembre 20214 mins de lecture

La cigarette électronique fonctionne via la transmission d’un courant électrique à la résistance afin de chauffer le e-liquide présent dans le clearomiseur, et de produire de la vapeur. Une utilisation répétée affecte automatiquement la durée de vie de la résistance, et il faut la remplacer pour éviter les pannes ou les accidents. La fréquence de changement de la résistance n’est pas évidente pour de nombreux vapoteurs, mais certains signes permettent d’identifier le moment idéal pour effectuer l’opération de maintenance.

Résistance et e-cigarette : une question d’habitude !

La longévité d’une résistance est variable, s’élevant à 1 à 3 semaines en moyenne (ou 15 à 20 remplissages) dans d’excellentes conditions, et cette variance importante dans sa durée d’utilisation s’explique par la qualité du matériel de vape ainsi que par les préférences du fumeur. Par exemple, un vapoteur ayant des habitudes quotidiennes brûlera rapidement sa résistance, et cette usure peut être accélérée en fonction des propriétés du e-liquide consommé. En effet, les e-liquides fortement dosés en glycérine végétale génèrent des dépôts importants sur les fils résistifs, et ceux-ci réduisent significativement la durée de vie utile de la résistance. Les consommateurs de ce type de produit seront donc amenés à changer fréquemment de résistance pour éviter un encrassement permanent de l’appareil.

Réduction du volume de vapeur et des fuites !

La puissance de la résistance exprimée en Ohm définit la quantité de vapeur et la vitesse de chauffe du e-liquide. En pratique, une valeur faible (< 1Ohm) produira une vapeur massive, mais la pièce demandera plus de puissance à la batterie. Une résistance fatiguée ne pourra pas chauffer efficacement le e-liquide, ce qui entraînera une diminution de la production de vapeur. La résistance doit donc être vérifiée et changée dans le cas où l’e-cigarette subit une perte soudaine de volume de vapeur.

Une cigarette électronique utilisée régulièrement peut également subir une perte de capillarité de la résistance après que la substance contenue dans le réservoir ait chauffé. En conséquence, la mèche de coton se rétracte et n’absorbe plus efficacement le e-liquide, ce qui va permettre à ce dernier de s’échapper de la vape et entraîner une fuite.

Changement de goût pendant une session !

Une perte de saveur du e-liquide, un hit sec ou un changement de goût notable indique un problème de résistance. De plus, le vapoteur ressent généralement un goût de brûlé signifiant que la mèche du composant est carbonisée à cause d’une utilisation excessive, et cette sensation est également susceptible de persister malgré un remplacement de la résistance. Attention, un manque d’amorçage de la résistance au premier démarrage provoquera également des dommages similaires à l’usure, et la pièce devra être remplacée directement.

Plan du site