Quelles plantes médicinales peuvent vous aider à passer le cap de la ménopause ?

Publié le : 03 décembre 20214 mins de lecture

Les plantes, les mélanges de plantes ou les herbes médicinales ont, depuis longtemps, contribué au bien-être et à la santé des personnes. Elles sont encore largement utilisées aujourd’hui pour traiter et apaiser certains symptômes, dont ceux liés à la ménopause. Ainsi, elles peuvent être séchées pour être prises sous forme d’infusion ou de décoction, concentrées pour en tirer des extraits, ou encore transformées en gélules et comprimés. On peut également les transformer et les retrouver sous forme de crème. Ci-après quelques plantes connues pour mieux vivre la ménopause.

Traiter les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

De nombreuses thérapies à base de plantes ont été essayées pour soulager les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes chez les femmes ménopausées. Certaines herbes se sont avérées efficaces pour réduire les bouffées de chaleur. Parmi celles qui sont les plus étudiées, et qui semblent avoir démontré une certaine efficacité, bien que les études continuent encore, sont l’actée à grappes noires, le millepertuis, le houblon et le trèfle rouge. Ces plantes sont notamment conseillées en raison de leur apport en phytoestrogènes, c’est-à-dire de l’œstrogène d’origine végétale.

Gérer les changements d’humeur, la fatigue et l’insomnie

Les changements d’humeur chez les femmes ménopausées constituent un autre symptôme gênant. Ces changements d’humeur comprennent notamment l’irritabilité, l’anxiété ou encore la dépression. Et souvent, ces états entraînent à leur tout un manque de sommeil ou de la fatigue. Pour essayer de pallier à cela, le ginseng coréen, le houblon et la camomille sont le plus souvent conseillés par les herboristes. Ces plantes sont reconnues pour leur vertu relaxante et apaisante, aidant à lutter contre le stress et l’anxiété. Utilisées seules ou en association à d’autres herbes, ces plantes peuvent aider à gérer les changements d’humeur chez la femme ménopausée.

Faire face aux changements vaginaux

Les changements physiologiques, et notamment la sécheresse vaginale, sont des états particulièrement inconfortables chez la femme ménopausée. Pour y faire face, encore une fois, l’actée à grappes noires peut aider. Elle peut être prise par voie orale être présentée sous forme de crème à appliquer sur la peau. Les graines de lin peuvent également aider à lutter contre la sécheresse vaginale grâce à son action légèrement œstrogénique sur les cellules vaginales.

Mais quel que soit le traitement que vous souhaitez suivre, il est vivement recommandé de toujours consulter votre herboriste ou phytothérapeute. Certaines plantes, ou associations de plantes, pourraient ne pas vous convenir. Par ailleurs, la qualité des préparations à base de plantes, peuvent varier considérablement. Mieux vaut donc être accompagné par un professionnel bien formé.

Plan du site